Nos actualités

< < RETOUR ACTUALITÉS
20.01.2020 Le désamiantage d'un bâtiment : comment cela se passe-t-il ? Quelles sont les exigences de sécurité ?

Désamiantage d'un bâtiment

Le désamiantage d'un bâtiment : comment cela se passe-t-il ? Quelles sont les exigences de sécurité ?desamiantage

Le désamiantage des bâtiments est pratiqué dans deux situations différentes. Il est tout d’abord nécessaire de retirer l’amiante lorsque les matériaux sont détériorés, ce qui entraîne un risque de dissémination dans l’air ambiant de fibres susceptibles d’être inspirées. La deuxième situation qui justifie le désamiantage d’un bâtiment se présente lorsqu’on souhaite effectuer une rénovation qui nécessite la destruction de parois ou d’éléments contenant de l’amiante.

Le diagnostic amiante

Le diagnostic amiante est pratiqué par un diagnostiqueur professionnel. Il s’agit de l’un des diagnostics nécessaires lorsque l’on souhaite vendre un bien immobilier. Le diagnostic amiante vise à repérer les éléments de construction ou d’aménagement contenant ce type de fibres. Seule l’analyse après prélèvement permet d’affirmer avec certitude la présence d’amiante ; le diagnostiqueur sait néanmoins repérer les matériaux de construction qui contiennent habituellement de l'amiante comme par exemple le fibrociment.

Lorsque le diagnostic immobilier révèle la présence d’éléments susceptibles de contenir de l’amiante, le diagnostiqueur évalue le risque sanitaire en fonction de l’état de conservation ou de détérioration du matériau. Lorsque l’amiante est en bon état, le désamiantage est facultatif et les mesures de précaution consistent en une surveillance régulière de l’élément affecté. Avant tous travaux impliquant la destruction de certains murs ou éléments de construction, le propriétaire d’un logement est désormais tenu par la loi de faire effectuer un diagnostic amiante.

Ce diagnostic a pour objectif de protéger les ouvriers qui vont intervenir sur le chantier. L’entreprise pourra ainsi mettre en œuvre des mesures de protection durant toute la phase d’intervention. 

Comment se passe le désamiantage d’un bâtiment ?

Le désamiantage d’un bâtiment doit être confié, conformément à la réglementation amiante, à une entreprise spécialisée. Celle-ci met en œuvre les démarches et procédures nécessaires à la sécurité du personnel intervenant sur le chantier. Les entreprises qui sont amenées à réaliser des travaux de confinement d’éléments en amiante ou encore qui interviennent sur un chantier de retrait d’amiante doivent disposer d’une certification conforme à l’article R 44 12 – 129 du code du travail. Les obligations de l’employeur consistent tout d’abord en une évaluation initiale des risques. Les travaux doivent être effectués dans le respect des valeurs limite d’exposition professionnelle. Selon l’article L 4121-1 du Code du travail, l’employeur doit organiser des actions d’information et de formation, mettre en place une organisation et des moyens adaptés, ainsi que des actions de prévention des risques professionnels.

Le mode opératoire définit ainsi les matériaux concernés, les moyens permettant de contrôler le niveau des poussières durant le désamiantage, et les méthodes de travail ainsi que les moyens techniques utilisés. Les notices de postes des ouvriers intervenant sur le chantier doivent également figurer dans le mode opératoire. Le mode opératoire précise aussi les équipements employés pour protéger les personnes, il précise les procédures de décontamination et de gestion des déchets.

Les mesures de protection découlant de la réglementation amiante

La réglementation amiante définit un certain nombre de mesures permettant de protéger les personnes intervenant sur le chantier. Ces mesures sont mises en œuvre qu’il s’agisse d’un chantier de désamiantage à proprement parler ou d’un chantier dans lequel les éléments en amiante seront protégés par encapsulage. Le port du masque et de vêtements de protection est obligatoire sur le chantier. Le choix des équipements est effectué en fonction de la quantité de poussière d’amiante. On parle d’empoussièrement de niveau 1, 2 ou 3.

Pour un empoussièrement de niveau 1, la réglementation amiante impose le port d’un masque FFP3, d’un demi-masque avec filtre P3 ou masque complet TM3P. Il est aussi possible de mettre en œuvre une ventilation assistée avec masque complet. Cette dernière est obligatoire dans le cas d’un empoussièrement de niveau 2, pour lequel il faudra aussi prévoir une adduction d’air. Pour un empoussièrement de niveau 3, le port d’une tenue étanche ventilée en plus du masque et de l’adduction d’air est obligatoire.

La découverte au cours du chantier d’éléments en amiante non repérés à l’origine doit systématiquement être signalée au maître d’ouvrage et nécessite un diagnostic amiante additionnel.

Nos actualités

30.01.2020 Parution de l’arrêté modificatif amiante avant travaux
Diagnostics amiante avant travaux
EN SAVOIR PLUS
22.01.2020 Que contrôle-t-on avec un diagnostic électrique ?
Que contrôle-t-on avec un diagnostic des installations électriques ?
EN SAVOIR PLUS
20.01.2020 Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) fait son retour !
Vous vendez un appartement ou une maison ?
EN SAVOIR PLUS