GUIDE

Indicateur Termites

Termites : les chiffres


Termites :
3912 communes infestées en 2015 selon le FCBA, soit 700 de plus qu’il y a dix ans.
Non décelée, non traitée à temps, l’infestation peut considérablement fragiliser un bâtiment.


le diagnostiqueur

La mission du diagnostiqueur


Le diagnostic termites doit impérativement être annexé à la promesse de vente et à l’acte authentique lorsque le bien se situe dans une zone à risque, délimitée par le préfet. Menée comme une véritable enquête à travers le bâti, la mission consiste à repérer les traces visibles d’infestation ainsi que les altérations provoquées par les termites.


Maison recouverte de plantes grimpantes

Éviter la propagation


Les précautions indispensables si l’on veut limiter le risque d’infestation :

Une bonne ventilation en particulier dans les pièces humides, l’absence de plantes grimpantes sur les murs extérieurs.


Stock de bois

Éviter la propagation


Pas de stockage de bois ou de débris végétaux à proximité du bâti.

 


Mur endommagé par les termites

Être réactif


Un plancher ou une toiture qui s’affaisse, un bois qui sonne creux, une peinture cloquée ou des déformations derrière le papier-peint sont autant d’indices pouvant trahir la présence de termites. Avant qu’ils ne causent davantage de dégâts, il vaut mieux contacter un professionnel certifié afin de réaliser un diagnostic complet du bien.


Plan

Protection préventive


Depuis 2006, toute construction neuve dans une zone identifiée à risque doit mettre en œuvre une barrière physique ou physico-chimique.

Et dans l’ancien ? Il existe des traitements préventifs pour assurer la protection du bâtiment. Il s’agit alors d’ériger une barrière chimique en périphérie et sous la construction.


Piège Termites

Pièges à termites


Sans être l’arme absolue contre l’infestation, ces pièges-appâts disposés aux abords du bâtiment assureront une surveillance et pourront ainsi donner l’alerte.


Sol contaminé par les mérules

Mérule : les chiffres


Mérules : Selon le FCBA, 2 284 communes sont actuellement recensées ; 1 790 de plus qu’en 2005.


Contamination par des mérules

L’état parasitaire


La mérule figure désormais dans la réglementation. Pour toute vente dans une zone à risque délimitée par le préfet, l’acquéreur doit être informé.

La mérule, dont l’apparition est liée à un désordre hydrique, est capable de fortement dégrader la structure d’un bâtiment en l’espace d’un à deux ans, lorsqu’elle bénéficie de conditions favorables.