Le chiffre : 68% des logements comportent au moins une anomalie électrique

Petite piqûre de rappel durant l’été, le Gresel (Groupe de Réflexion sur la Sécurité Électrique dans le Logement) et l’association Promotelec ont dévoilé une nouvelle enquête pour illustrer tous les bienfaits du diagnostic électricité. Tout particulièrement le récent diagnostic à la location exigé pour toute installation de plus de 15 ans.

Avec le concours de la Fidi (Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier), quelque 5 000 diagnostics locatifs réalisés depuis l’été 2017 ont été épluchés. Défauts de mise à la terre, matériels vétustes, problèmes de protection contre les surintensités demeurent les anomalies les plus courantes. Et beaucoup cumulent plusieurs anomalies : 3,4 anomalies en moyenne relevées dans les logements incriminés.

Dans l’énorme majorité des cas, le propriétaire n’avait même pas conscience des risques encourus par les occupants du logement. En 2017, le Gresel avait déjà publié une enquête selon laquelle neuf Français sur dix n’avaient pas conscience du risque électrique dans leur logement.